Lors de l'achat

Les droits de mutation constituent un impôt dont le montant s'élève, selon les cantons, entre 1 et 3.3% du prix d'acquisition.  A cet impôt, il faut ajouter les honoraires du notaire ainsi que ses frais et débours, les émoluments du registre foncier. C’est pourquoi, nous parlons de frais d’achat globaux qui se situent entre 4 et 5% du prix d'acquisition.

Les frais de création de la cédule hypothécaire, papier valeur qui servira de garantie à votre créancier, sont constitués des droits d'enregistrement dont le montant est un pourcentage du montant de la cédule, pourcentage qui dépend des cantons. A cet impôt il faut ajouter les frais d'inscription au registre foncier et les frais de notaire qui sont eux aussi variables.

Dans tous les cas et quelle que soit votre situation, votre conseiller DL sera à même d'établir précisément le calcul de ces impôts.

L’impôt sur le retrait de la prestation libre passage du 2ème pilier est proportionnel au montant retiré et à votre situation personnelle. Si vous êtes mariés et que les deux époux retirent tout ou partie du capital, les deux montant seront additionnés pour déterminer le taux d’imposition. Si des 3èmes piliers sont retirés, le montant des retraits seront également intégrés au calcul.

En tant que propriétaire

La valeur locative (pour une résidence principale et secondaire) ou les revenus locatifs (pour un bien de rendement) sont ajoutés à vos revenus. Par contre, les intérêts du prêt hypothécaire, les amortissements par 3ème pilier, les charges d’entretien du bien sont déductibles.

Une des reconnaissances les plus importantes de la qualité de conseils de DL est de rechercher systématiquement l’équilibre entre la charge fiscale et les intérêts hypothécaires afin d’obtenir le financement qui sera le plus avantageux pour vous !