Actualités, news

Découvrez l'actualité de DL MoneyPark ainsi que les articles de nos experts

Auteur : Juliane

Taux hypothécaires: des économies record dans un environnement de taux bas

L'analyse des hypothèques à taux fixe sur 10 ans conclues en 2020 montre que de nouveaux records d'économies potentielles ont été atteints durant l’année, malgré le faible niveau des taux d'intérêt. Pour un prêt hypothécaire de 10 ans, les emprunteurs ayant comparé les offres ont économisé en moyenne 22% par rapport au taux indicatif en 2020. La présence grandissante des caisses de pension dans la classe d'actifs des hypothèques est l’une des raisons principales de ce phénomène. Une corrélation est constatée entre les possibilités d'épargne et l'augmentation du nombre d'hypothèques accordées par des bailleurs de fonds alternatifs. La concurrence entre les prestataires semble se poursuivre en 2021, laissant présager des conditions hypothécaires très avantageuses.

Comparer différentes offres hypothécaires reste très intéressant du point de vue financier. Une analyse des hypothèques à taux fixe sur 10 ans conclues via MoneyPark montre que de nouveaux records d'économies potentielles ont été atteints en 2020, malgré le faible niveau des taux d'intérêt. Les personnes ayant comparé les offres hypothécaires et les ayant renégociées avec l’aide d’un spécialiste ont ainsi pu économiser en moyenne 22% ou 26 points de base (0,26%) sur l'année par rapport au taux indicatif de 1,17%. Au cours du 1er semestre 2020, une économie record de près de 25% ou 29 points de base a même été enregistrée par rapport au taux de référence. « Une valeur record au cours des cinq dernières années », déclare Stefan Heitmann, fondateur et CEO de MoneyPark. L'hypothèque à taux fixe sur 10 ans est actuellement de loin la forme de financement la plus populaire. C'est pourquoi un nombre important d'emprunteurs hypothécaires ont bénéficié de taux d'intérêt extrêmement attrayants. Pour un prêt hypothécaire de 750'000 CHF, une économie de 26 points de base représente un montant de 19'500 CHF sur 10 ans.

Les bailleurs de fonds alternatifs intensifient la concurrence

Il existe une corrélation entre les possibilités d’économies et l'augmentation du nombre d'hypothèques accordées par des bailleurs de fonds alternatifs, tels que les caisses de pension. Au cours de l’année 2020, les bailleurs de fonds alternatifs, en particulier, ont fait pression sur les banques. Les personnes ayant contracté une hypothèque à taux fixe sur 10 ans auprès d'une caisse de pension ont économisé en moyenne 46 points de base, ce qui représente une économie de 34'500 CHF sur 10 ans par rapport au taux indicatif. L’économie moyenne était de 29 points de base en ce qui concerne les prêts conclus auprès de compagnies d'assurance et de 20 points de base pour les banques. Avec 38 points de base d’économie en moyenne au cours des cinq dernières années, les assurances se placent devant les caisses de pensions (36 points de base).

Une concurrence accrue en 2021

La concurrence pour les meilleurs taux d'intérêt s'est affaiblie au cours des derniers mois de l'année 2020. « Cela peut s'expliquer d’une part par le fait que les prestataires ne se battaient plus pour chaque transaction à la fin de l'année et, d'autre part, par l’augmentation des taux d'intérêt du marché des capitaux. Cela signifie que les investissements alternatifs produisent à nouveau des rendements nettement supérieurs à ceux du début de 2020 », indique Stefan Heitmann. Les bailleurs de fonds fixent actuellement des rendements hypothécaires minimums légèrement plus élevés que ceux observés il y a un an. « Le marché hypothécaire présente des signes clairs que la concurrence entre les fournisseurs va à nouveau s'intensifier. » Certains fournisseurs de capitaux alternatifs, tels que les caisses de pension et les fondations de placement, investissent à nouveau dans des hypothèques ou prévoient d'augmenter leurs parts dans les mois à venir. En même temps, les banques et les compagnies d'assurance sont préoccupées par le maintien ou le développement de leurs parts de marché. Cette situation devrait entraîner une baisse des meilleurs taux hypothécaires, en particulier pour les financements ne présentant pas de difficultés particulières.