Actualités, news

Découvrez l'actualité de DL ainsi que les articles de nos experts

Auteur : Davina Carrel

Prévision des taux hypothécaires - avril 2019

Prévision des taux hypothécaires - avril 2019

En mars, des perspectives conjoncturelles faibles ainsi que les annonces de la Fed, de la BCE et de la BNS, lesquelles souhaitent maintenir une politique monétaire expansionniste, ont eu pour conséquence des baisses considérables des taux. Le taux swap à 10 ans a reculé en l’espace d’un mois de plus de 22 points de base, à savoir qu'il n’avait plus coté si bas depuis novembre 2016. Certains prestataires de services ayant profité d'augmenter leurs marges plutôt que de répercuter les baisses, leurs clients n'ont pas toujours bénéficier de ces diminutions de taux. Il en devient donc d'autant plus important de comparer les différentes offres du marché.

Au cours des dernières semaines, la conjoncture mondiale s’est fortement assombrie et toutes les grandes économies ont affiché de nets signes d’affaiblissement. Par ailleurs, les grandes incertitudes actuelles (Brexit, guerre commerciale États-Unis/Chine, accord-cadre UE/Suisse) ont un impact négatif encore plus prononcé sur les perspectives futures. Dans l’ensemble, la conjoncture mondiale indique clairement un affaiblissement économique pour l’année en cours. Dans tous les pays industrialisés, les pronostics conjoncturels ont été sensiblement revus à la baisse, et nous voyons se multiplier les signes d’un refroidissement prolongé de la dynamique de l’économie mondiale.

Les exportateurs suisses ressentent eux aussi le ralentissement du commerce mondial. À quoi vient s’ajouter une économie nationale frileuse. La demande en termes de consommation mais aussi d’investissements dans la construction et l’équipement est au ralenti.

Les taux hypothécaires sont au plus bas

La Fed, la banque centrale américaine, a récemment décidé, à la surprise générale, de geler la normalisation de ses taux, au moins jusqu’à fin 2019, et de ne procéder à aucune hausse des taux d’intérêt cette année. La Banque centrale européenne (BCE) tout comme la Banque nationale suisse (BNS) se sont vues contraintes, au vu du contexte conjoncturel, de poursuivre leur politique monétaire expansionniste. Les événements et perspectives récentes repoussent encore la fin des taux négatifs. Les décisions des banques centrales ont entraîné une nouvelle baisse très marquée des taux swap au cours des deux dernières semaines, qui se retrouvent désormais au niveau de novembre 2016. Dans ce contexte, il est fort probable de voir les taux évoluer vers le haut au cours des prochains mois. 

Chute considérable des coûts de garantie des crédits (swap)

Suite à l’annonce de la BCE début mars, qui ne souhaite procéder à aucune augmentation des taux pour l’année en cours, les taux swap ont immédiatement réagi avec une forte baisse en début de mois. Suite à l'annonce de l'exclusion de toute augmentation des taux cette année par la Fed, les taux swap ont continué à massivement baisser.

Le taux à 10 ans s'est situé, par moment, légèrement en dessous de zéro – à son niveau le plus bas depuis 2016.

Taux indicatifs en baisse sur toutes les échéances

Les taux indicatifs moyens de toutes les échéances ont enregistré une forte baisse en raison des corrections générales des taux d’intérêt, ce phénomène étant plus marqué sur les échéances longues que sur les échéances courtes. Le taux des hypothèques à taux fixe à 10 ans cote fin mars à un niveau inférieur de 15 points de base par rapport au mois précédent. Néanmoins, les prestataires de services hypothécaires ont profité du fort recul des taux pour étendre leurs marges. Les taux hypothécaires ont connu une baisse bien moins significative que leurs taux swap correspondants.

Élargissement de la fourchette des prêts hypothécaires à taux fixe de 10 ans

Tandis que la fourchette des hypothèques à taux fixe à 5 ans a perdu quelque six points de base pour se retrouver à 0,88%, l’écart entre le prestataire le moins cher et le prestataire le plus cher d’hypothèques à taux fixe à 10 ans a augmenté de neuf points de base, passant à 1,10%. Le prestataire le moins cher a abaissé son taux indicatif de pas moins de 14 points de base – ce qui correspond à dix points de base supplémentaires par rapport à la réduction des taux indicatifs moyens.

Comparer et négocier permet d’obtenir de meilleures conditions

Les prestataires ont procédé à des élargissements de marge significatifs au mois de mars sur les hypothèques à taux fixe à 5 ans et 10 ans. Tandis que le taux swap à 10 ans perd 22,3 points de base, le taux indicatif correspondant recule de seulement 15 points de base, et le taux le moins cher recule même de seulement neuf points de base. Les prestataires ont ainsi profité du dérapage des taux pour augmenter leurs marges. Le scénario est tout à fait semblable pour les taux à 5 ans: le taux indicatif moyen n’a quasiment pas bougé contrairement au taux swap. Malgré tout, nous notons avec étonnement que le prestataire le moins cher a réduit son taux d’intérêt de pas moins de 14 points de base.