Les assurances de choses et de patrimoine

Auteur : admin

L’assurance de construction / l’assurance des travaux de construction

L’assurance bâtiment ne couvrant que des immeubles achevés, il n’en reste pas moins qu’il a fallu d’abord les construire et que toute construction terminée risque fort d’être au moins une fois rénovée, transformée ou agrandie. Or, toute phase de construction comporte des dangers. L’assurance de construction et l’assurance des travaux de construction se chargent de les couvrir.

L’assurance construction, conclue par le maître de l’ouvrage, couvre le risque incendie mentionné précédemment auquel le bâtiment est exposé. Comme dans l’assurance bâtiments, le canton de Vaud en exerce le monopole par le biais de l’ECA.

S’agissant d’une nouvelle construction, les 3 autres principaux risques, soit les dégâts d’eau, le vol et le bris de glace, ne représentent pas ou presque pas de dangers.

L’assurance des travaux de construction, appelée également assurance tous risques chantier, est une sorte d’assurance « casco ». Elle couvre les dommages aux ouvrages en construction (détérioration et destruction) dus à des accidents imprévus ou à d’autres maladresses survenues pendant la construction.

Cette assurance protège en tout premier lieu le maître de l’ouvrage. En cas de sinistre, l’assureur couvre son besoin pécuniaire pour que soit reconstruit/réparé, dans l’état antérieur au sinistre, ce qui a été détruit/endommagé.

Les entrepreneurs et les entreprises chargés de la construction sont également inclus. Les risques peuvent provenir des erreurs de plans et de calculs de l’architecte ou de l’ingénieur (effondrement d’une dalle due à une surcharge), des actes de vandalismes, d’un mouvement du terrain, etc.

Articles associés à la thématique de l'assurances de choses et patrimoine