Actualités, news

Découvrez l'actualité de DL MoneyPark ainsi que les articles de nos experts

Auteur : Davina Carrel

Du Libor au Saron – 6 questions à se poser

La semaine dernière, la Banque nationale suisse (BNS) a annoncé l'introduction de son propre taux directeur, calqué sur le Saron. Ce taux remplacera immédiatement le taux Libor à trois mois, qui sera aboli en 2021. Quelques questions essentielles :

1 - Pourquoi le taux Libor est-il aboli ?

En 2011, un scandale avait éclaté autour du plus important taux d'intérêt de référence au monde, le Libor. En fait, le taux est fixé quotidiennement, non pas basé sur les transactions réelles mais sur les rapports des banques, qui accordent des prêts pour une période correspondante, souvent de trois mois. Ces rapports avaient été manipulés par les banques en 2011, ce qui a coûté au Libor sa réputation et entaché sa légitimité. La British Financial Supervisory Authority a alors décidé que l'existence du Libor ne serait maintenue que jusqu'à fin 2021. Ainsi, en 2022 au plus tard, non seulement un produit succédant au Libor devait être trouvé comme taux d'intérêt directeur en Suisse, mais aussi comme base pour les hypothèques.

L'introduction actuelle du taux directeur de la BNS s'explique par l'abolition du Libor à la fin de 2021. En effet, la Banque nationale fonde ses prévisions d'inflation pour les trois prochaines années sur son taux directeur, qui reste inchangé pour l'ensemble de la période de prévision. Comme le Libor sera supprimé à la fin de 2021, la BNS a dû le remplacer aujourd'hui.

2 -  Que différencie le Saron et le Libor ?

Le cours du Saron («Swiss average rate overnight») est déterminé par une plateforme boursière suisse. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un taux « au jour le jour » qui, contrairement au Libor, est basé sur les transactions et les prix réels. Le Saron est donc plus transparent. La notion journalière du Saron (il a une durée d'un jour ou d'une nuit) diffère également du taux Libor.

Néanmoins, les deux taux sont restés au même niveau ces dernières années et ne se sont écartés que d'un ou deux points de base de temps à autre. Cela s'explique certainement aussi par le faible niveau des taux d'intérêt. En cas de retournement brutal des taux d'intérêt, il serait possible que les deux taux s'éloignent l'un de l'autre. Toutefois, nous sommes encore loin d'un redressement des taux…

3 - L'hypothèque Libor deviendra-t-elle inévitablement une hypothèque Saron ?

Les différentes institutions hypothécaires n'ont pas encore pris de décision définitive quant à la conception de cette future hypothèque. Un groupe de travail national (GCN) de la BNS, qui suppose depuis longtemps que le Saron succédera au Libor pour les hypothèques, étudie la question. Toutefois, un certain nombre de problèmes techniques subsistent encore, comme la décision de savoir comment le taux d'intérêt des clients doit être calculé exactement. En effet, contrairement au Libor, le taux d'intérêt du Saron est défini pour un jour, ce qui rend difficile la détermination des durées de trois et six mois.

Certaines institutions financières n'offrent actuellement pas d'hypothèques Libor tant que la solution de remplacement n'est pas entièrement définie. « L'hypothèque Saron » n'existe quant à elle pas encore.

4 - Combien de temps le Saron restera-t-il négatif ?

Actuellement, le Saron, comme le taux directeur de la BNS, est à -0,75 pour cent. La BNS s'est récemment montrée prudente à l'égard de la croissance économique mondiale et continuera de maintenir le taux directeur de la Banque nationale à un bas niveau. Nous nous attendons à ce que le Saron demeure négatif jusqu'en 2021.

5 - Comment le changement de taux m'affectera-t-il en tant que détenteur d'une hypothèque Libor ?

Votre contrat hypothécaire continuera d'être en vigueur pendant la durée prédéfinie. Le taux d'intérêt de base de votre hypothèque Libor sera cependant modifié. Sur la base des déclarations actuelles, malgré les incertitudes, on peut supposer que le Saron servira de substitut. Le législateur stipule en principe qu'une telle modification du contrat ne doit pas être à votre désavantage.

6 - Quid si je veux contracter une hypothèque maintenant ?

Le Libor a souvent été utilisé comme un produit d'attente. Les prêts hypothécaires à taux fixe sont une solution de rechange. La courbe des taux actuellement très plate permet de conclure des hypothèques à moyen et long terme au prix d'une hypothèque Libor. Les hypothèques Libor sont disponibles à partir de 0,56%, le meilleur taux d'intérêt négocié par MoneyPark pour une hypothèque de six ans à taux fixe étant 0,55%. Tandis qu’à 0,42%, les taux d'intérêt d'une hypothèque à taux fixe de trois ans sont encore plus bas que ceux d'une hypothèque Libor. A noter encore que, certains établissements permettant des ruptures de taux fixes sans pénalité en cas de vente du bien immobilier, un propriétaire peut prendre un taux fixe sans prendre le risque de devoir assumer une pénalité élevée.